VIDEO : Toutes les étapes pour planter thym serpolet

Le thym se sème en place, en bordure ou en pépinière, d’avril à juin. Compactez bien le sol et recouvrez à peine les graines de terre. Eclaircir à 5 ou 8 cm, créer de jeunes plants en septembre-octobre, de préférence espacés de 8 cm.

Quelle terre pour le serpolet ?

Quelle terre pour le serpolet ?

Le serpolet aime les sols légers, voire pauvres, sablonneux et/ou caillouteux. Ceci pourrait vous intéresser : Les 6 Conseils pratiques pour planter la coriandre youtube.

Quand prend-on le thym sauvage? Cuisine : Une recette d’infusion (tisane) à base d’une herbe aromatique, le thym sauvage. Récoltez les fleurs d’août à septembre, enlevez la terre et séchez les tiges sur du papier absorbant.

Comment faire pousser du thym couvre-sol ? Dans une mini serre ou un mini seau (pot) remplissez de terreau de semis, dans chaque compartiment semez 4 ou 5 graines de serpolet. Humidifiez un peu et recouvrez d’un dôme transparent en plaçant les plants dans un endroit lumineux. En 7 à 21 jours, les semis de thym sauvage germeront à une température de 20 à 22 degrés Celsius.

Où cultiver le thym sauvage ? Sol et exposition idéals pour la culture du serpolet au jardin Pour peu que le serpolet bénéficie d’une chaleur et d’un ensoleillement optimaux, un sol léger, rocailleux voire pauvre fera parfaitement l’affaire. De plus, plus le sol est drainé, mieux c’est.

Voir aussi

Où planter le thym et le romarin ?

Où planter le thym et le romarin ?

Le thym aime l’exposition au soleil et ne nécessite aucun entretien. Il aime les sols bien drainés, voire arides. Sur le même sujet : Guide : comment tailler les bonsai. Placez-le à côté des poivrons. Le romarin aime une exposition ensoleillée à l’abri du vent, sur un sol léger.

Quelle plante à côté du romarin ? Persil, ciboulette et oseille (notre exemple) vont bien ensemble. Cela se produira également avec le basilic. Le thym, plante plus sèche, se marie bien avec le romarin ou les brins de laurier. Autres associations possibles et moins courantes : origan, cerfeuil et marjolaine.

Quelles plantes sont associées au thym ? Le thym est une bonne plante compagne du chou (pour effrayer la pieride), du fraisier et du rosier.

Lire aussi

VIDEO : Toutes les étapes pour planter thym serpolet en vidéo

Quel thym pour infusion ?

Quel thym pour infusion ?

« En infusion, vous pouvez utiliser du thym frais ou séché. L’idéal est de l’acheter de préférence bio, chez les herboristes » conseille Christelle Lassort. Tisane, l’infusion de thym apaise les digestions difficiles, les ballonnements, les flatulences. A voir aussi : 20 idées pour laver coriandre. Faire bouillir 1 cuillère à café de thym pour 150 ml de l’eau.

Tout le thym est-il comestible ? Tous les thyms (et il y a plus de 350 espèces dans le genre Thymus) sont comestibles et cela inclut les variétés ornementales et médicinales. En revanche, certains sont plus valorisés en cuisine que d’autres.

Quelle est la différence entre le thym et l’origan ? Quelle est la différence entre le thym et l’origan ? Le goût et l’odeur sont les caractéristiques les plus déterminantes, le thym étant une combinaison complexe de sucré et d’épicé et de menthe et de citron, tandis que l’origan a un goût très audacieux, épicé et terreux.

Quelle est la différence entre le thym et le serpolet ?

Quelle est la différence entre le thym et le serpolet ?

Le thym vrai pousse dans de petits arbustes à tiges persistantes, et le thym sauvage se présente sous des formes de tapis herbeux plus ou moins tentaculaires à tiges courtes. Cette simple différence de port suffit à les identifier. Ceci pourrait vous intéresser : VIDEO : le guide pour utiliser la sarriette en cuisine. Connus depuis des temps immémoriaux, le thym et le thym vrai ont toujours été célébrés.

Comment utiliser le thym sauvage ? Elle s’utilise principalement en infusion (10 à 20g/litre d’eau pendant 10 minutes) pour bénéficier de ses propriétés médicinales. Il assaisonne la cuisine en bouquets garnis, comme le thym. Comme le thym, il assainit la bouche et nettoie les gencives et les dents.

Quels sont les bienfaits du thym sauvage ? Propriétés médicinales du thym Diaphorétique, expectorant, fluidifie les mucus : le thym est très efficace sur les voies respiratoires, en cas de toux, rhume, grippe, rhinite, mal de gorge, angine, asthme, sinusite, infections respiratoires (poumons, bronches, coqueluche) .

Comment reconnaître le thym sauvage ? Les feuilles sont ovales et opposées par paires sur la tige. Regardez de plus près et vous verrez qu’ils sont ciliés (recouverts de cils) à la base. Cette plante a la même odeur aromatique que le thym ordinaire.